Histoire de la gare

100 ans de commerce …

Lezan

 

En 1881 la compagnie des chemins de fer Paris – Lyon – Méditerranée (P.L.M) ouvrait la portion de voie ferrée reliant Alès à Anduze. La gare de Lézan était une étape de cette voie. A l’époque les gares et les maisonnettes de garde des passages à niveau furent construites en pierre de taille dans le style classique des bâtiments P.L.M. ce qui leur confère un certain cachet.

 

Finalement le trafic sur cette ligne fut de courte durée. Par mesure d’économie la desserte voyageurs fut supprimée dès le 5 juin 1940 au profit du transport routier, plus rapide pour relier Alès et Nîmes. Le trafic de marchandises quant à lui cessa avec la fermeture définitive de la ligne le 31 juillet 1971. Par contre des wagons continuèrent à être acheminés jusqu’à Anduze par une desserte hebdomadaire jusqu’en 1988.

restaurant de la gare

Le restaurant de la gare dans les années 30.

Construit en face de la gare de Lézan il permettait aux voyageurs de l’époque de faire une  petite halte à l’ombre des tilleuls. La maison existe toujours et a été très peu modifiée depuis l’époque.

la gare de lézan début 1900

Depuis 100 ans l’allée de la gare de Lézan a toujours été un lieu de commerce attractif. Avant la guerre Mr Cabrillac y créea un négoce de marchandise et de vin. Dans les années 70 l’entreprise « Olivier matériaux » y prospéra. Dans les années 90 l’entreprise « Big Mat » décida de revenir s’y installer.

En 2005 « la panière gourmande » faisait le pari réussi de déménager du centre du village pour y développer son activité. Aujourd’hui la boulangerie-patisserie fabrique de façon artisanale et le succès est au rendez-vous.

La visibilité et l’accessibilité sont la base d’un bon emplacement commercial. L’allée de la gare, en entrée de village, en est l’exemple parfait depuis toutes ces années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *